3 years ago

Intérêt de la cartographie par voie transpérinéale dans le traitement focal : application à la curiethérapie de rattrapage de haut débit de dose après échec d’une irradiation première

S. Guérif, C. Biscan, O. Boissonnade, C. Delpech Debiais

Publication date: October 2018

Source: Cancer/Radiothérapie, Volume 22, Issues 6–7

Author(s): S. Guérif, C. Biscan, O. Boissonnade, C. Delpech Debiais

Objectif de l’étude

Le traitement total de la prostate par une technique de curiethérapie de rattrapage par iode 125 s’accompagne d’une toxicité urinaire plus sévère quand de première intention. Les deux voies d’amélioration sont la curiethérapie focale, qui nécessite une sélection des patients par cartographie et IRM ou l’utilisation de l’iridium 192 à haut débit de dose. Nous présentons les résultats d’une cartographie permettant une sélection des patients pour une curiethérapie focale de rattrapage de haut débit de dose.

Matériel et méthode

Nous avons sélectionné les patients en récidive locale (Phoenix, TEP à la choline, IRM 3 T), la confirmation a été faite par cartographie transpérinéale avec le module Varipath du logiciel Vitesse de haut débit de dose. Le traitement était une curiethérapie focale, en temps réel, de haut débit de dose, bifractionnée de 2 fois 10 Gy espacées de 4 à 6 heures.

Résultats

Sur 28 cartographies successives, la situation initiale comportait 43 % de lésions de bas risque, 43 % de risque intermédiaire, 14 % de haut risque, 18 % de curiethérapies, 82 radiothérapies externes (moyenne : 74,5 Gy, déviation standard : 5,6). Vingt-sept lésions ont été confirmées histologiquement (96 %). Le nombre de biopsies totales était en moyenne de 28,1 (déviation standard : 5,4) ; le nombre de biopsies positives était en moyenne de 6,2 (déviation standard : 5,9). Le nombre de biopsies positives ciblées était en moyenne de 2,4 (déviation standard : 2,1). Les paramètres de curiethérapie étaient le volume de la prostate (moyenne : 24,5 cm3 ; déviation standard : 9,3), le volume cible anatomoclinique (CTV) traité (moyenne 18,1 cm3 ; déviation standard : 9,8), le volume tumoral macroscopique (GTV ; moyenne 1,1 cm3), le volume cible biologique (biological target volume, BTV ; moyenne : 2,1 cm3), le type de curiethérapie : ultrafocale (3 %), hémiglande (14 %), Cross Hockey (25 %), subtotale (25 %), total (28 %). Le taux de contrôle biologique était de 79 % avec un recul médian de 36 mois.

Conclusion

En situation de récidive locale après une première irradiation, les biopsies ciblées font le diagnostic dans 96 % des cas avec notre méthode. La topographie multifocale et bilatérale de la récidive ne permet pas une prise en charge ultrafocale pour épargner l’urètre.

You might also like
Discover & Discuss Important Research

Keeping up-to-date with research can feel impossible, with papers being published faster than you'll ever be able to read them. That's where Researcher comes in: we're simplifying discovery and making important discussions happen. With over 19,000 sources, including peer-reviewed journals, preprints, blogs, universities, podcasts and Live events across 10 research areas, you'll never miss what's important to you. It's like social media, but better. Oh, and we should mention - it's free.

  • Download from Google Play
  • Download from App Store
  • Download from AppInChina

Researcher displays publicly available abstracts and doesn’t host any full article content. If the content is open access, we will direct clicks from the abstracts to the publisher website and display the PDF copy on our platform. Clicks to view the full text will be directed to the publisher website, where only users with subscriptions or access through their institution are able to view the full article.