3 years ago

Toxicité et résultats thérapeutiques de l’arcthérapie volumétrique modulée pour le cancer bronchopulmonaire : expérience brestoise

A.i. Cabanne, F. Lucia, G. Dissaux, S. Key, O. Pradier, U. Schick

Publication date: October 2018

Source: Cancer/Radiothérapie, Volume 22, Issues 6–7

Author(s): A.I. Cabanne, F. Lucia, G. Dissaux, S. Key, O. Pradier, U. Schick

Objectif de l’étude

Évaluer la toxicité aiguë et tardive pulmonaire et œsophagienne ainsi que l’efficacité de l’arcthérapie volumétrique modulée (VMAT) chez des patients traités pour un cancer bronchopulmonaire.

Matériel et méthode

Il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique portant sur les patients pris en charge pour un cancer bronchopulmonaire par arcthérapie volumétrique modulée, avec ou sans chimiothérapie, entre 11/2015 et 01/2018 au centre hospitalier régional universitaire de Brest. La toxicité aiguë et tardive pulmonaire et œsophagienne at été recueillie selon la Common Terminology Criteria for Adverse Events v.4. Le volume cible prévisionnel (PTV), les doses moyenne et maximale, les V5 Gy, V10 Gy, V13 Gy, V20 Gy, V30 Gy aux poumons et les V5 Gy, V10 Gy, V20 Gy, V30 Gy, V40 Gy, V50 Gy, V60 Gy, L40, et doses moyenne et maximale dans l’œsophage ainsi que le V40 Gy et la dose moyenne dans le cœur ont été recueillis (V × Gy : volume recevant × Gy). Les lésions scanographiques apparues ont été relevées.

Résultats

Quatre-vingt-dix patients ont été inclus avec un âge médian de 65 ans. Vingt-six patients ont reçu une chimioradiothérapie concomitante 26 une chimiothérapie puis une radiothérapie séquentielle, 22 une chimiothérapie d’induction suivie d’une chimioradiothérapie concomitante et 16 une radiothérapie exclusive. Le suivi médian était de 15,6 mois, la dose médiane de 66 Gy. Les taux de toxicité de grade 2 ou plus pulmonaire aiguë, œsophagienne aiguë, pulmonaire tardive et œsophagienne tardive étaient respectivement de 35,5 %, 35,5 %, 30 % et 10 %. Les patients pris en charge par chimiothérapie d’induction suivie d’une chimioradiothérapie concomitante souffraient significativement plus de complications pulmonaires aiguës (p = 0,01) sans retentissement pulmonaire tardif. Les patients traités par irradiation séquentielle souffraient statistiquement plus de complications œsophagiennes aiguës (p = 0,02) et tardives (p = 0,04) que les autres groupes. Aucun paramètre dosimétrique ou scanographique n’était prédictif de toxicité aiguë ou tardive. À un an, la probabilité de contrôle local était de 80,4 % et celle survie sans progression de 59,1 %, sans différence significative entre les groupes.

Conclusion

La toxicité pulmonaires et œsophagienne après l’arcthérapie volumétrique modulée est acceptable et cette technique peut être recommandée dans le traitement du cancer bronchopulmonaire.

You might also like
Discover & Discuss Important Research

Keeping up-to-date with research can feel impossible, with papers being published faster than you'll ever be able to read them. That's where Researcher comes in: we're simplifying discovery and making important discussions happen. With over 19,000 sources, including peer-reviewed journals, preprints, blogs, universities, podcasts and Live events across 10 research areas, you'll never miss what's important to you. It's like social media, but better. Oh, and we should mention - it's free.

  • Download from Google Play
  • Download from App Store
  • Download from AppInChina

Researcher displays publicly available abstracts and doesn’t host any full article content. If the content is open access, we will direct clicks from the abstracts to the publisher website and display the PDF copy on our platform. Clicks to view the full text will be directed to the publisher website, where only users with subscriptions or access through their institution are able to view the full article.