3 years ago

Second traitement conservateur d’un deuxième évènement intramammaire homolatéral : intérêt de la classification d’irradiation partielle du sein du Gec-ESTRO

L.j. Montagné, J. Gal, M.è. Chand, R. Kinj, M. Gautier, J.m. Hannoun-lévi

Publication date: October 2018

Source: Cancer/Radiothérapie, Volume 22, Issues 6–7

Author(s): L.J. Montagné, J. Gal, M.È. Chand, R. Kinj, M. Gautier, J.M. Hannoun-Lévi

Objectif de l’étude Un deuxième évènement intramammaire homolatéral dans les suites d’un traitement conservateur peut être pris en charge par mastectomie de rattrapage ou second traitement conservateur. Nous avons analysé l’impact de la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du groupe européen de curiethérapie–European Society of Radiation Oncology (Gec-ESTRO) sur la survenue d’un troisième évènement intramammaire homolatéral après un deuxième traitement conservateur.

Matériel et méthode

Entre 2000 et 2016, 149 patientes atteintes d’un deuxième évènement intramammaire homolatéral ont été prises en charge par tumorectomie de rattrapage et réirradiation partielle accélérée par une technique de curiethérapie interstitielle de bas ou haut débit de dose. Notre objectif primaire était la survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral dans la cohorte totale et dans les trois groupes pronostiques de la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du Gec-ESTRO. Nous avons également analysé les survies sans récidive régionale, sans métastase, spécifique et globale. Des analyses unifactorielle et multifactorielle ont été réalisées pour identifier un facteur pronostique pour un troisième évènement intramammaire homolatéral.

Résultats

Avec un suivi médian de 72 mois (extrêmes : 43–502 mois), 60 patientes (42 %), 61 patientes (42,7 %) et 22 patientes (15,4 %) ont été classées respectivement à risque « faible », « intermédiaire » et « haut ». Pour la cohorte totale, le taux de survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral à 6 ans était de 97,4 %. Les probabilités de survies sans récidive régionale, sans métastase, spécifique et globale à 6 ans étaient respectivement de 96,4 %, 90,3 %, 92,9 %, et 91,2 %. Selon les groupes du Gec-ESTRO, les taux de survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral à 6 ans étaient de 100 % pour les groupes à risques faible et intermédiaire et de 92,9 % pour le groupe « haut risque » (p = 0.003). En analyse unifactorielle, le groupe à « haut risque » (p = 0,0013) et la présence d’emboles vasculaires (p = 0,008) étaient des facteurs pronostiques de troisième évènement intramammaire homolatéral. En analyse multifactorielle seul le groupe à « haut risque » (p = 0,008) restait un facteur pronostique.

Conclusion

En cas de deuxième évènement intramammaire homolatéral, la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du Gec-ESTRO pourrait être utilisée comme un outil pronostique et d’aide à la décision thérapeutique dans le cadre d’un deuxième traitement conservateur.

You might also like
Discover & Discuss Important Research

Keeping up-to-date with research can feel impossible, with papers being published faster than you'll ever be able to read them. That's where Researcher comes in: we're simplifying discovery and making important discussions happen. With over 19,000 sources, including peer-reviewed journals, preprints, blogs, universities, podcasts and Live events across 10 research areas, you'll never miss what's important to you. It's like social media, but better. Oh, and we should mention - it's free.

  • Download from Google Play
  • Download from App Store
  • Download from AppInChina

Researcher displays publicly available abstracts and doesn’t host any full article content. If the content is open access, we will direct clicks from the abstracts to the publisher website and display the PDF copy on our platform. Clicks to view the full text will be directed to the publisher website, where only users with subscriptions or access through their institution are able to view the full article.