3 years ago

Consommation d’acide hydroxybutyrique (GHB)/gamma-butyrolactone (GBL) et risques associés

Nabil Benhajkassen, Thomas Nefau, Sara Karolak, Catherine Duplessy, Magally Torres-leguizamon

Publication date: December 2018

Source: Thérapie, Volume 73, Issue 6

Author(s): Nabil Benhajkassen, Thomas Nefau, Sara Karolak, Catherine Duplessy, Magally Torres-Leguizamon

Introduction

Habituellement consommé dans un contexte sexuel, le GBL (prodrogue du GHB) semble plus visible dans les espaces festifs commerciaux. De plus, ces derniers mois ont été marqués par une augmentation des problèmes sanitaires liés à sa consommation (OFDT note no 2018-01, avril 2018). L’association SAFE, en partenariat avec l’université Paris-Sud a réalisé une enquête afin de mieux connaître les usagers de cette substance et leurs pratiques de consommation.

Méthodes

Une revue des données récentes sur les pratiques de consommation du GHB/GBL et les résultats d’enquêtes préliminaires ont permis de cibler les spécificités de cette consommation pour adapter le questionnaire. Celui-ci est constitué de 3 parties :

– sur les habitudes de consommation et les effets ressentis ;

– sur la visibilité et l’efficacité des messages de prévention ;

– sur le profil du répondant (âge, sexe, orientation sexuelle…).

Le recrutement a été fait par distribution de flyers et via internet auprès de la file active de SAFE et d’autres associations partenaires de l’étude. Le questionnaire est proposé depuis juin 2018 pour une période de 3 mois.

Résultats

Quinze retours sont comptabilisés après 3 semaines de diffusion. Parmi les répondants, 53,3 % sont des femmes et 46,7 % sont hétérosexuels. Les premières réponses suggèrent que le GBL et le GHB sont essentiellement consommés dans un contexte festif (72,7 %) ou sexuel (27,3 %). Les effets recherchés sont la désinhibition (36,4 %) et l’euphorie (27,3 %). Après une prise orale (100 % des répondants), les effets sont ressentis entre 5 et 30 min (72,7 %) et durent généralement entre 1 et 2 heures (54,5 %). La majorité des sondés (57,1 %) déclarent avoir déjà vécu un G-hole (somnolence intense allant jusqu’à la perte de conscience). Par ailleurs, 81,8 % déclarent associer une autre substance à la consommation de GHB/GBL (alcool, cathinones…). Dans 50 % des cas, le GHB/GBL est acheté sur Internet sous forme de bidons, lors d’achats groupés (54,5 %). Les informations sur le produit sont essentiellement transmises par les consommateurs entre eux (72,7 %). Des résultats sur un plus large échantillon seront présentés et discutés lors des 10es ateliers.

You might also like
Discover & Discuss Important Research

Keeping up-to-date with research can feel impossible, with papers being published faster than you'll ever be able to read them. That's where Researcher comes in: we're simplifying discovery and making important discussions happen. With over 19,000 sources, including peer-reviewed journals, preprints, blogs, universities, podcasts and Live events across 10 research areas, you'll never miss what's important to you. It's like social media, but better. Oh, and we should mention - it's free.

  • Download from Google Play
  • Download from App Store
  • Download from AppInChina

Researcher displays publicly available abstracts and doesn’t host any full article content. If the content is open access, we will direct clicks from the abstracts to the publisher website and display the PDF copy on our platform. Clicks to view the full text will be directed to the publisher website, where only users with subscriptions or access through their institution are able to view the full article.